>
Zayde Madame de La Fayette [Fine] [Hardcover]
$6,566.87
Free
Availability: In stock Product status: Used
Offer updated on 10/16/2021
2 voumes in-8 de : I/99 pp., 441 pp., (1) p. ; (2) ff., 536 pp. Veau brun granité, filet à froid autour des plats, dos à nerfs richement ornés, pièces de titre et de tomaison en maroquin rouge, coupes décorées, tranches dorées. Reliure de l’époque. 156 x 94 mm. Edition originale rare du roman de Madame de La Fayette (1634-1693). Le Petit, 347-348 ; Tchemerzine, III, 834. Lorsque le premier tome fut terminé, Mme de La Fayette le remit à Pierre-Daniel Huet, le fameux évêque d’Avranches, au jugement duquel elle portait, comme beaucoup de ses contemporains, dont La Fontaine une grande confiance. L’œuvre, malgré ses nombreuses digressions, présentait une grande supériorité sur les romans galants de la même époque : c’était son style clair, simple, qui animait le récit et donnait du relief aux personnages. L’histoire des amours de Consaive, fils de Nugnez Fernando, comte de Castille, et de Zaïde, fille de Zuléma, prince musulman converti au catholicisme, se déroule au milieu de péripéties dignes du Grand Cyrus de Mlle de Scudéry. Il est naturellement impossible de déterminer la part respective des collaborateurs supposés de Zaïde : Segrais, Mme de La Fayette et probablement La Rochefoucauld. « On sait que Segrais de son propre aveu ne contribua qu’à la construction du roman auquel La Rochefoucauld, d’après Mme de La Fayette elle-même, communiqua un peu de son esprit. La « Lettre de Huet » fut composée à l’occasion de ce roman, et elle se trouve ici en Originale ». (Tchemerzine). « En 1680 mourut La Rochefoucauld ; si les relations de celui-ci avec Mme de La Fayette restent entourées d’un réel mystère, nous avons pourtant à ce sujet un mot révélateur de Mme de Sévigné : « Je crois que nulle passion ne peut surpasser la force d’une telle liaison. » Au point de vue littéraire et spirituel, ils s’influencèrent réciproquement, car si la concision de La Princesse de Clèves doit certainement beaucoup au duc, Mme de La Fayette adoucit heureusement l’état d’esprit janséniste que son amitié avec Mme de Sablé avait confirmé chez La Rochefoucauld. Peut-être même le persuada-t-elle d’atténuer plusieurs maximes par trop rigoureuses, et l’on cite souvent d’elle cette parole : « M. de La Rochefoucauld m’a donné de l’esprit, mais j’ai réformé son cœur » (M. Mourre). Précieux volume enrichi de cette note calligraphiée en tête du tome premier au XVIIIè siècle : « Voicy ce que mr Huet Eveque d’Avranches rapporte pag. 204 de ses commentaires : Mad. De La Fayette negligea si fort la gloire quelle meritoit quelle laissa sa Zaïde paroistre sous le nom de Segrais et lorsque j’eus rapporté cette anecdote, quelques amis de Segrais, qui ne savaient pas cette verite se plaignirent de ce trait, comme d’un ouvrage fait à sa mémoire. Mais cestoit un fait dont j’avois esté longtemps témoin oculaire Et cest ce que je suis en estat de prouver par plusieurs letres de madame de Lafayette et par loriginal du manuscrit de Zaïde dont elle m’envoyait les feuilles a mesure quelle les...
Promo code
No promo code available for this item.